Les meilleures licences de films et série sur Planet Licences

Après avoir offert puis regardé le film je termine mon boulot de petit ami parfait en vous proposant le test du fameux Valentines Day. Alors est il vraiment un cadeau indispensable à offrir à sa tendre moitié ? Entrons directement dans le vif du sujet, l'histoire se déroule à Los Angeles où lon suit les destins croisés de couples qui se séparent ou se retrouvent, de célibataires qui se rencontrent, le jour de Saint-Valentin Pour jouer le rôle de tous nos petits amoureux on est vraiment gâté par le casting qui est le plus impressionnant que jai vu depuis la trilogie Oceans.

Une petite préférence pour Ashton Kutcher et Anne Hathaway (Le diable shabille en Prada) qui sont vraiment rôle dans leur rôle respectif, notamment Anne lors des passages de téléphone rose avec accent russe. Niveau qualité visuelle rien de bien folichon pour un BD, on est quand même bien au dessus dun simple DVD mais je suis resté sur ma faim, bref du travail propre mais pas de claques visuelles au programme, dommage avec toutes les couleurs du film il y avait moyen de faire quelque chose de sympa. Etant dans une comédie romantique vous vous doutez bien que le son ne va pas faire exploser votre salon, ça va faire du bien à votre Home Cinéma de se reposer un peu :mrgreen: Néanmoins on a le droit à un résultat très propre les pistes audio en DTS HD Master Audio 5.1 fonctionnement à merveille.

Pour une première de MJ en HD ce Bluray nous en met plein les oreilles, quel plaisir dentendre tous ses plus gros tubes sortir de son home cinéma, WAOUUUH. Heureusement que jai regardé le film couché dans mon lit sinon je naurai pas résisté à faire quelques « Moonwalk » dans le salon. Les bonus présent sur la galette sont très nombreux et tous en HD, près de 3h de contenu qui sont des extensions des passages du film, bon ce n'est pas un film Disney cela est sure mais cela reste un bon film à voir.

BLURAY THIS IS IT

Nayant jamais été un grand fan de Michael Jackson, javais complètement zappé la sortie de ce documentaire au cinéma. Je me suis vite rattrapé avec le Bluray. Passons brièvement sur le packaging qui comporte le fourreau habituel et trois cartes holographiques de Michael plutôt réussies. This is it est produit avec lentier soutien des exécuteurs testamentaires de Michael Jackson et monté daprès les centaines dheures dimages des coulisses et des répétitions (on aura donc surement le droit à un épisode 2), lorsque le chanteur se préparait pour sa série de concerts prévus à Londres. Le film apporte une rétrospective unique sur sa carrière, complétée par des interviews de certains des plus proches amis et collaborateurs de M. Jackson.

La majorité du film a été tournée avec des caméras HD, néanmoins on retrouve plusieurs passages de qualité très inférieure (facilement distinguable grâce à la différence du ratio de limage).On a quand même le droit à un profondeur de champ vertigineuse de précision, des éclairages fabuleux et des plans riches en couleurs. MJ avait vraiment mis le paquet pour sa dernière tournée! Parlons maintenant du gros point fort de This is It, la bande son qui va vite faire oublier le petit défaut des passages en SD! La piste en VO DTS HD Master Audio 5.1 est tout bonnement éblouissant

CRITIQUE- HOW I MET YOUR MOTHER SAISON 1

Après avoir regardé en boucle la série F.R.I.E.N.D.S je me suis dis quil était temps de passer à autre chose. Cela ma logiquement amené à regarder How I Met Your Mother, une série souvent comparée à la reine des Sitcoms.

How I Met Your Mother est une Sitcom américaine apparue en 2005 que lon peut facilement rapprocher à F.R.I.E.N.D.S. On retrouve ici un cadre identique à savoir un appartement (celui de Marshall et Ted) et un bar (le MacLarens), ainsi quun rythme dépisodes similaire (une vingtaine de minutes chacun). Autre point identique, le personnage de Robin qui sintègre à la bande dans le premier épisode tout comme lavait fait Rachel auparavant. On peut aussi parler de Barney, un mélange de drague (Joey) et de vannes (Chandler), je vous laisse imaginer le personnage

Dès larrivée sur lîle des deux marshals, Martin Scorsese nous plonge dans une ambiance sombre et terrifiante (la vieille femme à moitié chauve fait froid dans le dos) que lon va retrouvé tout au long du film. Tout le monde semble être contre Teddy, il va devoir lutter contre la méfiance des médecins, larrivée dun ouragan, les soupçons envers son propre coéquipier.

Je naurai jamais cru rire autant devant une série, des personnages déjantés (notamment Barney qui est vraiment magique), des mises en scène loufoques et des jeux de mots et répliques (SUIT UP) parfaitement maitrisés voilà la combinaison gagnante de la série! Il est évident quune série comme celle là se regarde en VO pour profiter au maximum de jeux de mots qui ne sont parfois pas très bien retranscrits même dans les sous-titres. Pour tout ceux qui me jurent que par F.R.I.E.N.D.S, je vous conseille daller faire un petit tour chez nos amis de How I Met Your Mother, vous risquez de découvrir une nouvelle série culte, LEGENDARY!

How I Met Your Mother la série en streaming
How I Met Your Mother la série ABC Studios

TEST- BLURAY REMEMBER ME

Remember Me est un drame romantique réalisé par Allen Coulter (Rome, Sex & the City) où lon suit le jeune New-Yorkais Tyler incarné par Robert Pattinson (Twilight) jeune adolescent en pleine rébellion contre son père (Pierce Brosnan) et la société. Une altercation avec la police va lamener à séduire Ally (Emilie de Raven, Lost), la fille du policier dont les poings se sont malencontreusement essuyés sur le visage de Tyler :mrgreen: Ce qui ne devait être quune vengeance se transforme finalement en vrai histoire damour qui marquera à jamais les deux familles.

PAvant dentrer dans les aspects techniques du Bluray je vais revenir un peu sur le film (que je navais pas vu avant) et sur les acteurs. Retrouver Robert Pattinson dans un autre rôle quun vampire qui plus est dans une histoire damour, pourrait déplaire à certains (dont moi au départ), et bien je me suis totalement trompé Robert Pattinson incarne son personnage à merveille et confirme ses prouesses dacteur entrevues dans Twilight. Pour faire un bon film il ne suffit pas dun seul acteur, par chance les autres sont aussi au niveau, ils interprètent avec justesse et réalisme leur rôle respectif et javoue quon sattache, sidentifie même, à eux. La fin est vraiment étonnante (et horriblement triste), elle vous retourne carrément lestomac et je pense que le revisionnage du film (ce que je nai pas encore fait) doit être totalement différent.

Maintenant que vous savez que le film est bon passons aux choses sérieuses, le bluray est-il nécessaire comparé au simple DVD? La qualité de limage est vraiment exemplaire, les couleurs sont belles et naturelles, les noirs quasi-parfaits, la profondeur de champ et le piqué également. Bien sûr on narrive pas aux résultats dun disque de présentation mais le rendu final est vraiment très propre.

Au niveau audio, on dispose dune VF et dune VO en DTS HD Master 5.1 mais comme souvent la version française est un ton en dessous de son homoloque américaine, on commence à être habitué :( Les voix de la VF semblent masquer un peu lambiance comparé à la VO, ce nest pas non plus flagrant mais si vous passez en plein film de lune à lautre la différence se fait sentir. Néanmoins la bande originale est sobre mais efficace, on peut quand même remercier M6 Vidéo de faire leffort dincorporer une VF en DTS HD Master 5.1 ce qui est lon dêtre toujours le cas chez les autres éditeurs!

Alors que je nattendais pas grand chose de ce film au départ, notamment à cause des critiques mitigés quil avait reçu, il savère être une grande surprise notamment pour son twist final complètement inattendu. Robert Pattinson ne sera plus pour moi uniquement lacteur qui fait fantasmer les jeunes ados mais belle et bien un vrai bon acteur. Le bluray remplit ici parfaitement son rôle, à recommander!


Film DISTRICT9

TEST- BLU RAY DISTRICT 9

Il y a trente ans, des extraterrestres entrèrent en contact avec la Terre, non pas pour nous attaquer, ni pour nous offrir un savoir supérieur, seulement pour sy réfugier. Ils furent temporairement installés dans le District 9, en Afrique du Sud, pendant que les nations du monde se querellaient pour savoir quoi en faire. Leur gestion a été transférée à la MNU (Multi-National United), une société privée qui na pas grand-chose à faire du sort de ces créatures, mais qui fera dénormes bénéfices si elle arrive à faire fonctionner leur extraordinaire armement. Le seul problème cest quil ne fonctionne quavec de lADN extraterrestre

La qualité dimage du Blu-ray est lune des plus belles que jai vu jusquà maintenant, encore une fois Métropolitan a fait du très bon boulot. La profondeur de champ est immense, les plans rapprochés permettent de voir le travail effectué sur les textures des bidonvilles, la carapace des reptiles elle aussi est réussie, les couleurs, le contrasteque du bon! Niveau son cest du même acabit, explosif!! (DTS Master HD en VF et VO). Le bruit des hélicoptères nous met tout de suite dans le bain, le must arrivant plus tard avec le retentissement des balles de larmement alien. Les musiques saccordent parfaitement avec le film et les dialogues sont parfaitement audibles, un clin doeil au langage extra-terrestre très sympathique à écouter

Finissons avec les bonus qui sont tous en qualité HD et en VOSTF. Petit curiosité sympathique on peut mettre les menus en langue extra-terrestre par contre après difficile de sy retrouver si vous navez pas fait Alien en LV2. Passé la première demi-heure un peu ennuyante, district 9 montre ensuite son vrai visage, un savant mélange de documentaire et de science fiction parfaitement orchestré par peter jackon, un film unique en son genre qui possède les qualités essentielles (image, son ,bonus) recherchées dans un bd.

Le Marvel Heroes Fatal Prométhée

Le « Marvel Heroes » de ce trimestre se clôt sur le dernier opus de « Fatal Prométhée », un récit paru à l’origine dans le n°606 de « Thor ». Et, si j’ai pu spécifier dans une chronique consacrée à La Torche des sources la taille prométhéenne de certains récits marvéliens, obligé constater que celui-ci n’offre qu’un écho merveilleusement lointain avec ce mythe pluri-millénaire.

Le scénario de Dan Slott consiste en une trame narrative qui a la force de se résumer à un beau méli-mélo : alertés par la Sorcière rouge, les Puissants Vengeurs imposent leur présence aux côtés des Vengeurs Noirs, pour affronter avec eux l’Homme absorbant. Lequel, libéré des griffes de Norman Osborn par Loki, a fusionné avec les fragments d’un cube cosmique. Un tel sujet n’est régulièrement qu’un prétexte à enchaîner des scènes d’action qui n’ont d’autres fins qu’elles-mêmes. C’est toutefois un obstacle que Dan Slott a su éviter en partie, en encourageant la conduite des protagonistes par la rivalité qui oppose Norman Osborn et Hank Pym, ce qui donne plus d’intérêt au récit. Et il a aussi su imaginer une porte de sortie qui replace soudain Loki au premier plan, et ouvre de nouveaux projets narratives pour la suite.

Thor Marvel Heroes

Ce mythe semble en partie contaminé par la religion chrétienne, car l’on y retrouve une transposition de la Trinité, et du union d’Adam et Eve, malgré cela il remets aussi sur une la fabrication cyclique du mois et de l'œuvre, voués à un éternel recommencement, caractéristique des mythes païens. Il est remis au goût actuel dans les années 1990, suite à l’engouement pour vous les thèses millénaristes, dont l’approche de l’an 1000 favorisait l’éclosion. On a comme celà exploité le « Ragnarök » dans les petits jeux video, les mangas, les comics, au septième art, et même dans les groupes d’heavy metal !

Miss Marvel apparaît au premier plan, à droite, pour donner de la profondeur de champ. L’Homme-absorbant attaqué par la Vision et Sentry, pour lesquels l’action est focalisée, s'étale sur le dernier plan. Enfin, l’arrière-plan est figuré par les ruines du bâtiment abritant le projet Pegasus, et des corolles de fumée que le coloriste, John Rauch, a pris précaution de écarter l’une de l’autre.

D’autant plus qu’il est conseillé par Paul Mounts pour ce qui est des couleurs, et non plus par Christina Strain, qui faisait quant à elle entreprise avec Billy Tan. Ce coloriste officie certes les couleurs constament un peu de cette manière, avec des avantages de dégradés sur les volumes trop lissés, trop propres, malgré cela cela s’accorde ici préférablement bien avec la ligne évidente suivie par Elson.